Actualités

Vue 114 fois
04 février 2020
Article

Retour sur l'Afterwork Développement Durable du 28 janvier

Mardi 28 janvier se tenait le premier afterwork thématique toulousain, sur le thème du développement durable. Pourquoi avoir choisi ce thème ? Tout d’abord parce que c’est un sujet incontournable pour tout secteur industriel et économique, y compris pour le secteur du transport aérien. De plus, parce que nombre d’alumni voyaient les différentes actions menées par l’association au regard de ce thème spécifique, que ce soit avec l’évènement d’octobre 2019 à l’Assemblée Nationale ou à travers la publication sur les réseaux sociaux. Mais ces mêmes alumni se demandaient par exemple s’ils étaient en phase avec les messages véhiculés par l’association, n’en maîtrisant pas les tenants et les aboutissants. Ainsi, un des objectifs de cet afterwork était de permettre d’échanger ouvertement sur la démarche menée et les messages délivrées par l’association et de solliciter des commentaires et réactions.

Après un petit mot d’accueil, Philippe FONTA a ré-affiché la raison d’être du cercle « Développement Durable » ainsi que ses ambitions, et David ELMALEM a partagé l’expérience qu’il a pu mettre en œuvre auprès de ses propres collègues à savoir, sur une initiative personnelle, partager factuellement des éléments sur la contribution du transport aérien à l’impact sur l’environnement mais aussi sur ce que l’industrie fait pour le réduire.

C’est ce qui a été rappelé à l’occasion de cet afterwork : l’objectif n’est pas de nier les impacts négatifs générés par le transport aérien, mais d’expliquer que l’industrie fait beaucoup pour limiter ses impacts, que ce soit au niveau de la réduction des émissions de gaz à effet de serre et des polluants ou au niveau de la gestion des nuisances sonores. Et ce qui est tout à fait notable, c’est que de telles actions sont menées par tous les acteurs du transport aérien, de la conception des aéronefs à leur démantèlement, tout en passant par leur exploitation. Il s’agit donc de rétablir des vérités, le tout dans une démarche pédagogique et ouverte, par le biais de tables rondes. Et, ce que ces tables rondes ont permis de souligner, c’est justement toute la difficulté qu’il y a à communiquer efficacement sur le sujet. Plusieurs vecteurs ont pu être identifiés (réseaux sociaux, vidéos, quizz, etc.) mais le prérequis reste le volet pédagogique, avec la nécessité de transmettre des éléments concrets et adéquats, aux étudiants durant leur parcours à l’ENAC, mais aussi à tous les alumni qui en exprimeraient le besoin, de manière à ce qu’ils soient armés pour répondre de manière pertinente lorsque le domaine qui les passionne est attaqué ou simplement questionné. C’est ce à quoi le Cercle Développement Durable va s’atteler. Et toutes les bonnes volontés sont les bienvenues pour participer à cette démarche ! A bons entendeurs… 😉

Encore merci à tous les participants pour leur contribution et pour la richesse des échanges !

A bientôt pour un nouvel afterwork thématique, espérons-le, aussi riche en enseignements !


Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.