Actualités

SOPRA STERIA soutient les ETATS DE L'AIR !

11 octobre 2023 États de l'Air
Vue 236 fois


Pouvez-vous vous présenter brièvement ?

Meriem OUBELKASS, j’occupe le poste de directrice de l’agence ATM au sein du vertical Aeroline, vertical dédié à l’industrie de l’aéronautique chez Sopra Steria.

Pourquoi Sopra Steria a-t-elle souhaité apporter son soutien aux Etats de l’air 2023 ?

Dans le cadre de notre stratégie long terme dans le secteur de l’aviation, nous accompagnons avec notre expertise technique et métier ainsi que notre conseil en transformation digitale les acteurs majeurs comme la DGAC, Airbus, Dassault, EUROCONTROL, Naval Group, Safran depuis plusieurs dizaines d'années.

Nous tenons, comme porteur du numérique au service de l'aviation, à accompagner le secteur dans son évolution, apporter notre regard aguerri sur les leviers de mouvement qui lui sont nécessaires et de s'enrichir en permanence de son écosystème. 

Nous portons une importance particulière à nos partenariats avec la DGAC qui sont de plusieurs natures : académique, recherche en étant mécène de chaire avec l’ENAC en plus d’être l’accélérateur des services digitaux avec une vraie stratégie métier et digitale.

Les Etats de l'air sont pour nous un tremplin et un évènement nous permettant d’être à l’écoute de l’évolution du marché de l’aviation, à la perception des challenges à relever, et partager la vision des hauts dirigeants. C’est important pour nous de pouvoir contribuer aux évolutions futures du secteur et marquer une fois de plus notre positionnement important et notre ambition forte d’agir sur sa transformation.

Quels thèmes vous semblent particulièrement importants cette année et pourquoi ?

Les sujets qui me semblent particulièrement importants sont ceux qui feront que l'aviation et la gestion du contrôle aérien soient à la pointe à plusieurs niveaux :
- Opérationnel : pouvant être vu du prisme de l'aviation verte mais pas que, il me semble clé de réinventer les métiers de l'aérien et des services permettant leur évolution.
- Technique : la digitalisation est, et continue toujours, d'être un levier d'optimisation, d'accélération voire de survie. Il ne s'agira plus de parler automatisation mais il s'agira d'intégrer l'apport de la technologie dans tous les processus non pour remplacer l'humain ni la sécurité mais pour augmenter la valeur, la flexibilité et l'efficacité dans un ecosystème où les ressources se raréfient et les contraintes augmentent. Un des leviers techniques majeurs est celui de l'accélération du Cloud dans la modernisation des infrastructures.
- Organisationnel : ce sont les organisations et les processus de gestion des ressources et des compétences qui doivent évoluer pour être en mesure de soutenir les nouveaux enjeux de l'aviation. Il est primordial de repenser les pratiques, les moyens, le pilotage, les éléments de prise de décision. C'est uniquement grâce à une refonte des organisations dans le secteur que les contraintes économiques, règlementaires et sociétales peuvent être adressées.

Dans ce cadre, deux tables rondes me paraissent particulièrement importantes, celle autour des Technologies pour la décarbonation de notre industrie et les rôles nécessaires à l’apport de valeur et celle qui traite de l’utilisation de la Data et de l’IA dans le secteur.
L’atelier traitant de l’avenir des technologies au service du parcours passager me semble intéressant également.  
Il est aujourd’hui indispensable de repenser la place de la technologie car, grâce à elle, l’aviation pourra de plus de plus rapidement et efficacement faire face aux bloqueurs économiques et sociétaux qu’elle rencontre et rencontrera dans un futur très proche.

 

Qu’attendez -vous de cet évènement ?

Échanger avec les grands acteurs de l’écosystème, porter la voie de la technologie au service du métier et continuer à contribuer à l’évolution du secteur.  




J'aime

Aucun commentaire

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire. Connectez-vous.