Actualité

Vue 483 fois
28 mai 2018

REFONTE DE LA FORMATION IENAC

On vous dit tout ce qu'il faut savoir !

Après 3 années d’ingénierie pédagogique menée en concertation avec tous les acteurs de l’école et d’analyse des besoins auprès des employeurs des IENAC, le nouveau programme de la formation ingénieur ENAC a vu le jour à la rentrée de septembre 2014.

Les 120 étudiants de cette première promotion ont été diplômés le 26 janvier dernier, à l’occasion des 70 ans de l’ENAC. Que dire de ce nouveau programme ? Il répond à 4 grandes orientations :

  1. Proposer des parcours « à la carte », évolutifs, toujours en phase avec les besoins de l’industrie
  2. Mettre l’accent sur la professionnalisation des étudiants
  • En renforçant l’autonomie
  • En développant le travail en équipe
  • En développant les liens avec l’entreprise
  1. Développer l’expérience internationale des étudiants
  2. Renforcer la synergie enseignement - recherche

 

1- Parcours « à la carte »

A l’issue de leur 1ère année, les étudiants ont le choix entre 4 majeures : AVI (systèmes avioniques), OPS (opérations aériennes), SAT (télécommunications aéronautiques et spatiales), SITA (systèmes informatiques du transport aérien) qui représentent le cœur d’expertise de l’école. A ceci s’ajoute, pour chaque semestre, une grande diversité de mineures qui leur permettent de personnaliser leur parcours et de renforcer leurs expertises notamment dans le domaine aéroportuaire, les drones, l’économie, la cybersécurité, …

Plus de 280 combinaisons de parcours s’offrent à eux uniquement pour la 2ème année. La 3ème année est également très riche avec des parcours à l’international et des doubles diplômes de master ou encore d’ingénieur-manager.

 

2- Professionnalisation des étudiants

Afin de renforcer l’autonomie des étudiants, des dispositifs dits de » pédagogie active », ont été mise en place.

Les étudiants sont accompagnés dans la construction de leur projet professionnel. Un système de référents métiers parmi les IENAC diplômés a été mis en place. Cela permet aux étudiants d’interroger des professionnels d’un secteur qui les intéresse. On peut citer également la mise en place : d’ateliers pour la rédaction de CV et lettre de motivation ; de simulations d’entretien ; de visites d’entreprises ; de conférences métiers ; …

De plus, les stages ont été renforcés avec une période libérée de 17 semaines entre la 2ème et la 3ème année (de début juin à fin septembre) qui peut conduire les étudiants à avoir une expérience de 42 semaines en entreprise.

Afin de favoriser l’entrepreneuriat, une mineure du même nom est proposée aux étudiants en 3ème année. L’objectif est de les accompagner par un système de « coaching » dans leur projet de création d’entreprise.

 

3- Internationalisation des étudiants

Les étudiants ont l’obligation d’avoir une expérience à l’international de minimum 14 semaines. L’objectif est surtout de faire acquérir aux étudiants des compétences en matière de relations multiculturelles.

 

4- Synergie enseignement-recherche

Cette synergie, qui existait déjà notamment via la présence d’enseignants-chercheurs dans les cours dispensés et via les sujets de projets ou de stages de fin d’études proposés par les laboratoires, a été renforcée par la mise en œuvre de projets d’initiation à la recherche (PIR) qui sont proposés sur chaque semestre aux étudiants à la place des mineures.

En parallèle, le cursus par apprentissage, qui a démarré en 2013, un an avant la mise en oeuvre de la refonte, s’est vu également remodelé pour garantir en permanence la cohérence du diplôme unique "Ingénieur ENAC".

 

 Découvrez en vidéo la formation avec Réjane Lavenac, Responsable du Cursus IENAC

MÉMO SUR LES STAGES

Qu'est ce qu'attend l'ENAC concernant ses stagiaires ingénieurs ? Découvrez en fonction des années, les stages que nos étudiants doivent réaliser.

Les stages en entreprises sont la pierre angulaire de la formation professionnelle des ingénieurs ENAC. Ces stages sont indispensables pour être mis en contact avec le monde professionnel, sa diversité, ses besoins et ses contraintes. Ils permettent également au futur ingénieur d’affiner son projet professionnel en ayant une vision plus précise du métier. Trois stages sont proposés tout au long des trois années de formation.

STAGE 1A >> CONNAISSANCE DE L’ENTREPRISE

Ce stage, expérience importante dans la formation de l’ingénieur, est l’occasion de se sensibiliser au fonctionnement d’une entreprise, qu’elle soit du secteur aéronautique ou non.

D’une durée de 4 à 8 semaines, il se déroule entre la mi-juin et la fin août, à la fin de la première année. Son but est de découvrir le monde de l’entreprise au travers de toute sorte de tâches, que ce soit des tâches de production, d’assistance, ou une petite étude.

STAGE 2A >> INSERTION PROFESSIONNELLE

En fin de deuxième année, les étudiants ingénieurs réalisent un stage de 14 à 18 semaines entre la fin mai et la fin septembre. Ce stage permet l’apprentissage, en situation réelle, du métier d’ingénieur, en favorisant la prise d’initiative pour participer à la résolution d’un problème industriel ou de recherche, d’ordre technologique ou technico-économique.

Au travers de cet exercice, en intégrant activement une équipe d’ingénieurs, l’étudiant ingénieur acquiert une meilleure compréhension du métier. Le travail réalisé ainsi que les fonctions occupées peuvent correspondre aux demandes rencontrées par un jeune ingénieur en début de carrière. Ce stage peut prendre la forme d’une assistance à un ingénieur confirmé.

STAGE 3A >> PROJET DE FIN D'ÉTUDES

Pendant ce stage de 24 à 26 semaines, l’étudiant ingénieur de troisième année mène à bien, en situation d’autonomie, un projet réel, de nature scientifique, technique, ou méthodologique, dans une entreprise ou un laboratoire de recherche. Au travers de ce projet de fin d’étude, l'étudiant est membre à part entière d’une équipe de travail, il a ainsi l’opportunité de mettre en oeuvre dans un contexte professionnel, différentes compétences acquises durant ses semestres académiques. Il est essentiel que l’étudiant se voit confié son propre projet, qui peut être un sous-ensemble d’un projet plus vaste. Ce projet de fin d’études fait l’objet d’un Mémoire et se conclut par une soutenance devant un jury.

Ce stage est aussi l’occasion pour l’étudiant de faire preuve de son savoir-être notamment d’intégration au sein de l’entreprise et plus particulièrement du service ou de l’équipe d’accueil, d’autonomie ou encore de prise de recul par rapport aux tâches confiées. Il doit aussi donner lieu à des initiatives personnelles et il constitue l’occasion, pour le stagiaire, d’accomplir un travail créatif.

Contact pour envoyer vos offres de stages : offre.stage@enac.fr
Contact pour plus d’informations: Franck Steunou, responsable des relations pédagogiques entreprises,
franck.steunou@enac.fr 


Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.