Actualité


Vue 1472 fois
19 octobre 2017

Parcours d'une étudiante IENAC en stage au Mexique

Jeudi 1er Juin, décollage imminent pour rejoindre le Mexique pour quelques semaines d’aventure et de découverte. Soif d’apprendre dans le secteur de la production aéronautique suite à mon stage de 1ère année effectué en ligne d’assemblage final chez AIRBUS, j’ai choisi de réaliser mon stage de 2ème année chez SAFRAN. Atterrissage à Querétaro (QRO), lieu du stage dans la soirée, je m’installe dans l’appartement mis à disposition par l’entreprise. Le temps d’un week-end pour m’acclimater au décalage horaire et à la chaleur… je suis prête pour commencer mon stage dès le lundi !

Découverte de la nouvelle usine de Safran à Querétaro, dans le centre du Mexique. Cette usine est destinée à produire les aubes pour les nouveaux moteurs LEAP, et plus spécifiquement les moteurs LEAP 1B, destinés aux Boeing 737 Max, vu la localisation de l’usine. Ici je travaille à la « Supply Chain » (la chaine logistique de l’usine), en équipe avec 4 autres ingénieurs. La spécificité de l’usine est qu’elle est neuve et il faut donc lancer le régime de production. Entre les personnes en formations et les nombreux problèmes sur les nouvelles machines, on a beaucoup de travail dans mon équipe !

Une de mes principales missions était de mettre en place une partie de la méthode MPRII (Manufacturing resource planning), méthode qui consiste en la mise en place de plusieurs processus afin de planifier toute la chaine de production de l’usine. Plus spécifiquement, j’ai dû mettre en place le Master production Schedule (MPS) et le Material requirement Planning (MRP).

Ces processus consistent respectivement à planifier le nombre de pièces à lancer en fabrication par semaine afin de respecter la demande, en tenant compte du temps de fabrication, du taux d’échec pendant la fabrication et de la capacité de production de l’usine, et de planifier le nombre de pièces nécessaire à la fabrication du produit final, afin de planifier la commande de celles-ci.

Ce stage au Mexique m’aura permis d’acquérir une ouverture d’esprit tant professionnellement sur les méthodes de travail et les relations humaines à l’internationale qu’un enrichissement personnel. J’ai découvert qu’avec quelques règles élémentaires de sécurité intégrées, on se sent en sécurité. Les mexicains sont des personnes adorables, serviables,  toujours prêts à aider en cas de besoin. Ils sont toujours partants pour faire découvrir leur pays aux expatriés.

D’ailleurs, le pays parlons-en ! La diversité des climats et des paysages est assez incroyable. Des plages de sable fin, aux volcans de 5000m d’altitude, en passant par la jungle, il y en a pour tous les gouts !

La suite de mon parcours prendra la direction de Bordeaux en France pour effectuer un double diplôme avec l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Métiers afin de perfectionner mes connaissances pour je l’espère un jour travailler dans la production aéronautique.

 

Vous devez être connecté pour laisser un commentaire.